ULTRA  Façade Ventilée

ULTRA
 Façade Ventilée

Enveloppe procédé à sec

Grâce aux systèmes de façade ventilée, Ultra reste "Ultra" également pour ces systèmes technologiques d’enveloppe

Logo Ultra

Enveloppe procédé à sec

Grâce aux systèmes de façade ventilée, les dalles Ultra restent "Ultra" également pour ces systèmes technologiques d’enveloppe: en effet, il est possible de revêtir n’importe quel édifice, aussi bien modulaire, qui fait de la répétitivité des modules sa particularité (caractéristique gagnante pour l’utilisation de formats “pleins” tels que le 300x150- 120-100 cm), que non modulaire, requérant par conséquent des éléments multiples mais différenciés dans leurs dimensions et formes.

L’application des dalles en façade ventilée utilise la technologie de l’assemblage entre élément de revêtement et éléments porteurs en aluminium à l’aide de joints structuraux réalisés en usine, en suivant une procédure rigoureuse et minutieuse.
L’étude pré-projet, l’adéquation des standards du système à chaque édifice, ainsi que le contrôle systématique des matériaux et des surfaces d’accroche du joint structural, permettent en effet d’exploiter pleinement les propriétés complémentaires des dalles Ultra et de la structure en aluminium, mais surtout d’éviter au chantier toute opération autre qu’un simple ancrage mécanique: les dalles Ultra pour les systèmes de revêtement doivent être “simplement” accrochées et fixées au chantier à la maçonnerie existante, avec la garantie de l’assemblage en atmosphère contrôlée de l’usine de production.

Ce système a été développé précisément pour permettre au concepteur la flexibilité maximale en utilisant deux sous-familles de systèmes, qui ont en commun l’assemblage structure/dalle à l’aide d’un joint structural, mais qui se différencient au niveau du type de structure qui permet d’ancrer les dalles Ultra au mur du bâtiment:

- Ultra Frame, qui utilise un châssis périmétrique autoporteur conçu pour être directement accroché à des brides modulaires ancrées au mur de l’édifice;
- Ultra Light, qui utilise des profilés de raccordement verticaux usinés pour être fixés à un treillis traditionnel de montants et de traverses préfixée au mur.
Parete Ventilata Ultra

UTILISATION FAÇADE VENTILÉE

La façade ventilée assemblée à sec peut être utilisée aussi bien pour les constructions neuves que pour les rénovations.
Sa composition stratigraphique permet l’installation dans la lame d’air ventilée d’une couche d’isolant grâce à laquelle il est possible d’optimiser également les performances énergétiques de l’enveloppe ainsi réalisée et de réduire les déperditions par les murs, ce qui permet par conséquent d’utiliser le système lors d’interventions durant lesquelles il est nécessaire d’isoler thermiquement l’enveloppe architecturale et d’atteindre certains coefficients de transmission des composants verticaux de l’enveloppe ou de besoin énergétique pour le fonctionnement de l’édifice.

Le choix pour définir lequel des deux systèmes est le plus approprié à l’édifice à revêtir s’effectue en fonction de plusieurs paramètres:

- Ampleur du projet - Modularité du plan de façade - Dimension du module - Répétitivité du module
- Hauteur de l’édifice – Plan d’ouverture des fenêtres - Présence d’encorbellements et balcons - Quantité d’éléments spéciaux
- Organisation et logistique de chantier

Les deux systèmes sont en tout cas à même de répondre aux exigences de n’importe quel édifice, en maintenant également une très haute valeur de résistance aux charges de vent, en ligne avec les valeurs atteintes par les meilleurs revêtements ventilés traditionnels en dalles céramiques. Dans les systèmes Ultra Ventilata, en effet, les dalles continuent à n’avoir qu’une fonction d’élément “porté”, et laissent aux structures d’aluminium la tâche de supporter les charges, de limiter les flexions des éléments et de transférer par conséquent ces charges à la structure de maçonnerie: réalisée pour chaque projet, l’étude appropriée du positionnement des éléments en aluminium et des joints structuraux, permet de dissiper des charges excessives pour la dalle et de garantir ainsi son intégrité et sa longévité. Pour choisir entre les deux systèmes, il convient donc, lors de la phase préliminaire de projet de l’édifice, d’analyser l’entrelacement des paramètres susmentionnés afin de maximiser les rendements technique et économique, et d’opter pour le système le plus approprié et/ou le plus facile à adapter. Lors de la conception préliminaire du revêtement, il faudra évidemment considérer que, si “coudre une peau sur l’édifice” signifie couper le tissu (= la céramique), les chutes de celui-ci alourdiront le coût de réalisation. Trouver une complémentarité entre les dimensions du module des dalles Ultra et celles de l’édifice à revêtir permet par conséquent d’optimiser la réalisation d’un édifice neuf, ce qui est possible en coordonnant la conception, tandis que dans le cas de rénovation d’un édifice existant, l’adaptation aux dimensions et aux caractéristiques architecturales de la structure existante pourrait rendre onéreuse l'utilisation de l’Ultra Frame, à l’avantage de l’Ultra Light qui est plus flexible.

Ultra Frame et Ultra Light sont bien entendu compatibles: cela permet, en fonction du bâtiment et du projet, d’utiliser éventuellement les deux systèmes, en différenciant leur utilisation dans des zones homogènes: évidemment, Frame pour les zones à module constant, Light pour les sous-multiples et les éléments spéciaux. La largeur des joints entre les dalles Ultra devra être définie très minutieusement afin de permettre la dilatation thermique des éléments et d’éviter qu’ils soumettent la dalle céramique à des charges inappropriées. La dilatation thermique est un phénomène naturel, typique de chaque matériau, qui dépend de la longueur de l’élément considéré: plus un élément est long, plus son allongement sera important au niveau absolu.

Les deux systèmes, bien qu’ayant des valeurs économiques différentes, peuvent être munis de:
- Grillage de sécurité capable de limiter la chute de fragments de dalle brisée par un impact anormal;
- Retenue mécanique continue, bilatérale ou ponctuelle;
- Colmatage des joints entre les dalles (système Frame) afin de créer une première barrière contre l’eau, capable d’en limiter la quantité pénétrant dans la lame d’air ventilée.

Besoin de plus d'informations ?
Contactez-nous !

Afin de vous assurer une expérience de navigation optimale, notre site Internet utilise des cookies.
Si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur les cookies et sur les façons d’en contrôler l’activation en fonction de la configuration du navigateur, veuillez consulter notre politique en matière de cookies.