Monastère de Siloe

Localité: Cinigiano (GR) - Italia

Localité : Poggi del Sasso, Cinigiano, Grosseto - Italie
Architecte : Edoardo Milesi
Collaborateurs : Laura Pizzi, Paolo Vimercati
Commettant : Communauté monastique de Siloe
Directeur des travaux : Edoardo Milesi

Une architecture simple et « silencieuse » au centre de la Maremme, sur une hauteur splendide qui se dresse au milieu des collines toscanes, semble avoir été engendrée par le paysage qui l'entoure : le Monastère bénédictin de la Communauté de Siloe a été construit sur un projet d'Edoardo Milesi, en tenant compte d'une part des règles monastiques et de l'autre du milieu naturel dans un rapport de dialogue et de respect.
Le bois, la pierre, le cuivre, le fer et le verre dessinent une géométrie essentielle qui, tout en n'ayant rien de superflu, sait communiquer et susciter des émotions.
Dû à la donation d'une veuve, qui a mis la colline dont son mari lui avait fait cadeau à la disposition des moines, ce monastère est le premier de la diocèse de Grosseto.
Sa construction a commencé en 2001 avec l'adaptation d'une bergerie, la seule structure existante sur la colline ; la Chapelle de la Lumière enterrée au milieu de l'oliveraie a ensuite été inaugurée avant de passer à l'aile est de l'édifice. Le plan est celui des monastères cisterciens, avec un cloître carré autour duquel s'articulent la salle capitulaire, le parloir, la cuisine avec le réfectoire, les cellules des moines, les chambres pour les hôtes, une salle de conférences, la bibliothèque et l'église monastique.
L'architecte Milesi a voulu créer un édifice minimaliste, une géométrie linéaire et carrée, avec toutefois de grands jeux de lumière, en s'inspirant plutôt de la perfection médiévale que de la beauté recherchée.
Tout dans ce projet a été conçu par rapport au lieu, en accompagnant une transformation où la main de l'homme devient presque « invisible ».
L'entrée de la Chapelle de la Lumière est délimitée par les deux murs de pierre de l'ancienne bergerie ; le clocher a été réalisé en bois brut, tandis que l'autel à l'intérieur du Monastère est en pierre du mont Amiata ; un trou au plafond et deux autres ouvertures dans les murs laissent passer la lumière. Le fil conducteur est l'harmonie, qui se reflète aussi bien dans les détails purement architecturaux que dans la sélection des matériaux, afin de dialoguer sans cesse avec la nature et de se confondre avec elle.
La répartition des volumes épouse également les mouvements du terrain, avec ses plis et ses différences de hauteur. C'est dans cette optique qu'ont été choisies les pierres high-tech d'Ariostea, respectivement Ardesia Bordeaux pour l'intérieur et Cardoso bouchardé pour l'extérieur. La variabilité chromatique de l'Ardesia, qui montre des nuances bordeaux et des veines allant du marron au gris, crée un effet chaud qui se marie très bien avec les couleurs et les éléments du paysage environnant.
Le gris du Cardoso, dont la surface bouchardée s'intègre parfaitement dans le contexte, domine au contraire à l'extérieur.
Les solutions pour économiser de l'énergie sont par ailleurs basées sur les critères de la construction écologique : le mur ventilé mais aussi les planchers en bois et la couverture en zinc/ titane. Une installation éolienne et un système d'épuration de l'eau par les plantes pour utiliser celle du puits contribuent en outre à conserver l'équilibre du lieu.
Le résultat est une architecture fascinante qui semble suggérer une union possible entre l'homme et la nature.

Demande d'informations

Pour entrer en contact avec Ariostea et de demander des informations de tout genre, remplissez le formulaire ci-dessous, vous serez contacté dès que possible.
Saisissez une adresse e-mail correcte et active.
Les champs marqués * sont obligatoires.




 Ajoutez votre liste de souhaits à la demande d’informations !
0
Ne pas inclure dans l’e-mail
Résultats de la recherche not found