Hotel Artemide

Hotel Artemide

Hotel Spa & Wellness

Le projet de restauration de l'Hôtel a été réalisé en tenant en compte de la haute valeur de certaines préexistences, par conséquent le choix des matériaux et des techniques de décoration a été fait en tenant compte de la relation entre les nouveaux et anciens éléments. L'hypothèse du maintien des préexistences n'a pas été considérée comme étant déterminante mais plutôt comme un défi et un stimulant dans la recherche de solutions et de combinaisons de couleurs et de matériaux. Les couleurs ont été sélectionnées dans une palette de gris, pour permettre la réalisation d'une base neutre sur laquelle les tonalités des matériaux conservés pourraient cohabiter sans créer de contrastes.

Le plancher existant était gravement endommagé par certaines  craquelures apparues sans doute avec le temps en raison des aménagements structurels du bâtiment et de la remontée de l'humidité par capillarité, puisqu'une partie du plancher du rez-de-chaussée est à même le sol. En outre, la restauration devait être de courte durée - 40 jours - et ne permettait pas d'éliminer l'ancien plancher et son enduit de lissage de sol. Ces priorités nous ont orienté dans le choix du grès porcelainé de dernière génération et de très grand format, avec une épaisseur fine et une superficie lisse Brillante d'un effet marbré Sculptural très haut, à coller sur le plancher préexistant. La taille des plaques de cm 300 x 150, a requis une attention particulière dans la manutention et la coupe de la matière, qui a été posée avec une ligne de séparation réduite, et rappelle de la manière la plus vraisemblable possible un plancher en marbre de grande valeur, avec les avantages d'un matériel technique aussi bien en termes de pose que de maintenance. Le socle périmètral, les escaliers et les soffites, ont été réalisés en marbre Silver Grey du Kenya tandis qu'au centre de la salle principale a été posée une mosaïque qui évoque les planchers des basiliques réalisés par cette famille romaine de «travailleurs de marbre" entre le XIIième et le XIIIième siècle, en utilisant des reliques romaines emergeant du sous-sol de l'antiquité.

Les mobiliers en bois préexistants ont été traités avec une technique de décoration qui rappelle la fibre d'un tissu, les portes et la réception ont été revêtues de panneaux MDF sculptés avec une technique en trois dimensions qui fait vibrer la surface de manière presque organique, laqués avec une peinture de couleur étain. Les appareils d'éclairage décoratif ont été réalisés sur dessin et le lustre principal en verre de Murano rouge a été réalisé par le maître Luca Fornasier.

Localité: Roma - Italy
Architecte: Franco Bernardini

Besoin de plus d'informations ?
Contactez-nous !

Afin de vous assurer une expérience de navigation optimale, notre site Internet utilise des cookies.
Si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur les cookies et sur les façons d’en contrôler l’activation en fonction de la configuration du navigateur, veuillez consulter notre politique en matière de cookies.